© 2018 by Gilles Liberté. Proudly created with wix.com

  • Page facebook Hochets chamaniques
  • Gilles

Dana, la mère universelle


Dána, connue également sous les noms de Danu, Anu, Anann, Dana-Ana, déesse mère de la mythologie celtique. Déesse originelle irlandaise, Dána est à la fois mère, fille, sœur et épouse ; elle se présente souvent sous la forme d’une trinité (les trois matres). 


La mère originelle

Elle est associée à Brigit et Ana et formerait avec ces autres déesses les trois visages d’une seule et même déesse. Mère universelle, elle a pour fils Dagda, dieu des Druides et père des dieux. Les descendants divins de Dána, mère de tous les dieux, et de son époux Bilé (Beli) sont appelés les Túatha Dé Dánann (« tribus de la déesse Dána »). Patronne des mères, des naissances et de la création, elle symbolise la fertilité, la richesse de la nature, et protège la famille, les enfants, les animaux.


Légende et culte

Selon la légende, elle envoie sa descendance, les Túatha Dé Dánann, enseigner aux hommes la magie. Il est difficile de se faire une idée précise du rôle de cette déesse et de ce qu’elle représentait à une époque ou la transmission des cultes et légendes se faisait oralement. Cependant, certains éléments mythologiques anciens ont survécu dans la littérature médiévale d’Irlande et du pays de Galles, rassemblés par les moines copistes. Ils nous permettent de constater qu’en général, dans la tradition celte, les déesses, quel que soit leur rôle — mères ancestrales, guerrières ou reines — jouissaient d’un statut particulièrement élevé. Le culte de Dána se développe en Gaule grâce à la confusion avec la déesse Diane. Au Moyen Âge avec la christianisation de l’Irlande, Dána est assimilée à sainte Anne, mère de la Vierge Marie. Son nom, quoique archaïque, n’est attesté qu’au Xe siècle, dans le Glossaire de Corma.


Source: Mythologica


#déité #druidisme #celtisme #déesse